Bulletin d’information sur les frontières européennes – No.17

17ème édition : semaine du 1er au 7 janvier 2016

Un bulletin hebdomadaire, qui vise à agréger et simplifier les informations issues de différentes sources traitant des points sensibles des frontières européennes.

En général

Statewatch a publié un rapport confidentiel de la Commission Européenne révélant les projets d’une nouvelle lois qui permettrait de sanctionner toute personne sauvant des réfugiés de la noyade.  

Les autorités auraient perdu la trace de plus de 10 000 enfants réfugiés dans l’UE et craignent une récupération par les organisations criminelles de ces enfants qui les conduiraient à l’exploitation sexuelle et au travail forcé.

IOM estime qu’au 4 février, 7 483 migrants avaient atteint la Grèce et l’Italie. 7,483 nouvelles arrivées ont été enregistrées dans les 4 premiers jours de février 2016, un record dépassant les  6 834 entrée enregistrées pendant l’intégralité du mois de février 2015. Entre le 1er janvier et le 4 février, 374 sont mortes ou portées disparues en tentant de traverser la Méditerranée.

Une campagne de Crowdfunding est en cours suite à l’annonce de la Conférence des Migrants et Réfugiés qui aura lieu à Hambourg du 26 au 28 février prochain.

2nd Fév. – Des migrants irakiens désillusionés se portent volontaires pour être rapatriés en Irak afin de quitter la Belgique.

Route des Balkans

Grèce → Macédoine → Serbie → Croatie → Slovénie → Autriche → Allemagne → ?

Attention aux conditions hivernales extrêmement rude à certains endroits. Les corps congelés de quatre réfugiés ont déjà été retrouvés cette année par la police à la frontière bulgare au niveau d’un massif montagneux.  Attention aux questions à piège des autorités frontalières à toutes les étapes de cette route. La distinction entre les migrants “SIA” (Syrie/Iraq/Afghanistan) et les “non-SIA” (toutes les autres nationalités) est toujours de mise sur la route des Balkans. Le Maroc, l’Algérie et la Tunisie vont bientôt être déclarés “pays d’origine sûr” par l’Allemagne, privant du droit d’asile les ressortissants de ces pays.

2 Fév. – Informations mises à jour pour les migrants arrivant en Allemagne par la frontière autrichienne.

2nd Feb – Update on the Bulgaria-Serbian border. About 100-150 crossing daily, mostly “SIA” (Afghan, Iraqi and Syrian). People not from these countries (“non-SIA”) have been fined with 7 days prison for illegal border crossing and returned to Bulgaria. Taxi drivers overcharging refugees enormously for short rides and taking people’s smartphones when they don’t have enough money.

3 Fév – Le gouvernement macédonien annonce un plan pour renforcer les contrôles aux frontières, réduisant ainsi la vitesse de transit depuis la Grèce, tandis que la Grèce établi une nouvelle zone tampon près d’Eidomeni. Depuis le début de l’année, plusieurs tentatives ont déjà été faites pour réduire les flux de migrations vers l’Europe. La Macédoine est en train de devenir un acteur central dans cette stratégie.  Depuis plusieurs semaines, les autorités frontalières macédoniennes ont ralenti le processus de transit, laissant des milliers de personnes bloquées en Grèce.  Certaines d’entre elles ont passé des jours dans une station essence à 20km de la frontière. Le passage en Macédoine se fait au goutte à goutte.

Le 2 Février, des milliers de personnes ont décidé de ne plus attendre à la station essence et se sont mis en marche vers la frontière macédonienne. (#marchofhope 2).

3 Fév. – Informations actuelles sur le passage de Macédoine en Serbie.

Turkey / Greece

2 Fév. – Les corps de 9 noyés, dont deux bébés, ont été retrouvées au large de la côte Ouest de la Turquie.

5 Fév. – GLes autorités grecques reconnaissent la Turquie comme “pays tiers sûr”, ce qui signifie que les migrants dont la Turquie n’est pas le pays d’origine peuvent y être renvoyés, qu’ils soient réfugiés, “migrants économiques” ou autre.

5 Fév. – Le Premier Ministre turc Ahmet Davutoglu prévient de l’arrivée de nouvelle vague de 80 000 réfugiés syriens.

Calais / UK

1st Feb – Le gouvernement français procède, lentement mais sûrement, à des évictions, des défrichages et des aplanissements de pans entiers de la Jungle (signez la pétition), créant ainsi un “no man’s land” entre l’autoroute qui mène au port et les résidents de la Jungle. a stretch of “no man’s land” between the highway to the port and Jungle résidents. Video d’expulsions aux gaz lacrymogènes dans une nouvelle zone d’exclusion. La majeure partie du camp s’est retrouvée enveloppée dans les gaz lacrymogènes, gaz qui, selon Global Research, pourrait avoir dépassé leur date de péremption et être dangereux. Le nouveau “no man’s land” permet à la police de lancer ces gaz plus loin dans la Jungle. Des bénévoles occupés à distribuer la nourriture ont été gazés. The new no man’s land allows police to fire gas further into the jungle. Volunteers at a food distribution have being gassed. Montage vidéo de la vie à Calais, avec les violences quotidiennes qui se poursuivent, les gaz lacrymo et la détermination.

3rd Feb – Le Ministre de l’Intérieur Bernard Cazeneuve annonce une interdiciton des manifestations à Calais. L'”état d’urgence” en France tend de plus en plus à devenir un guerre du gouvernement dirigée contre les migrants et ceux qui les soutiennent.

4 Fév. – Les contrôles d’identité à l’entrée et à la sortie de la Jungle sont renforcés, conduisant à des embouteillages qui immobilisent le trafic sur la route du port.

6 Fév. – Les attaques violentes à l’encontre des migrants et bénévoles à Calais continuent, avec des nombreuses attaques  contre lesquelles des plaintes ont parfois été déposées. 

7  Fév. – Une manifestation d’extrême-droite est interdite à Calais.

Morocco / Spanish Border

4 Fév. – Spanish Les garde-côtes espagnols sont toujours à la recherche de deux bateaux ayant disparu quelques jours auparavant avec plus de vent personnes à leur bord, près de îles Canaries.

6 Fév. – Commémoration trans-frontières de la mort d’au moins quinze personnes mortes noyées après avoir été attaquées à coup de balles en caoutchouc et de gas lacrymogène alors qu’elles tentaient d’atteindre à la nage l’enclave espagnole de Ceuta le 6 février 2014.  Environ 400 migrants venant de tout le Maroc, des Marocains et des Européens se sont rassemblé pour protester devant l’ambassade espagnole à Rabat contre la guerre menée contre les migrants. Le rassemblement a été suivi d’une conférence avec discours et témoignages. About 400 migrants from all over Morocco, Moroccans and Europeans demonstrate at the Spanish Embassy in Rabat against the war against migrants, followed by a conference with testimonies and speeches.  De nombreuses manifestations similaires en partie coordonnées ont eu lieu dans d’autre régions de l’Europe.